Modele certificat de retenue à la source tunisie

La principale taxe indirecte en Tunisie est la TVA. Les contribuables assujettis à la TVA agissent effectivement en tant qu`intermédiaires dans la perception de la taxe. S`ils sont tenus de facturer et de percevoir la TVA sur leurs ventes, ils peuvent déduire la TVA payée sur leurs achats et acquisitions. Le bénéfice net est calculé en déduisant du revenu brut (y compris les prestations en nature) les cotisations retenues par l`employeur (telles que la sécurité sociale) et les dépenses professionnelles fixées à 10% du montant restant. Pour la rente viagère/rente, une déduction de 25% du revenu brut est permise. Les résidents fiscaux de la Tunisie bénéficiant de pensions de source étrangère, de rentes ou de fonds de retraite peuvent déduire 25% de ces articles du revenu imposable s`ils ne rapatrient pas le revenu. Ce taux est porté à 80% pour les pensions, rentes ou caisses de retraite rapatriées en Tunisie. Les revenus locatifs gagnés par des personnes résidant non-tunisiennes et liés à des biens immobiliers basés en Tunisie sont assujettis à la PIT sur la base de 70% des recettes brutes. En savoir plus sur les prestataires de services en Tunisie sur Globaltrade.net, le répertoire des prestataires de services de commerce international. Vous trouverez ci-dessous une description des règles en Tunisie concernant les sociétés non résidentielles et les taxes qui s`appliquent à celles-ci et celles qui ne s`appliquent pas. La section détaille également les traités de double imposition auxquels la Tunisie est signataire.

Les employeurs tunisiens sont tenus d`enregistrer tout salarié embauché au régime tunisien de sécurité sociale (CNSS). L`employeur doit retenir chaque mois les cotisations sociales (employeur et employé), puis les déclarer et les payer au CNSS sur une base trimestrielle. La Tunisie offre des incitations pour plusieurs activités commerciales. Les principales incitations sont fournies par le code des incitations aux investissements et couvrent les activités d`exportation, le développement régional, l`agriculture, la protection contre la pollution et l`environnement, la technologie et le développement de la recherche, les petites et moyennes entreprises, ainsi que des investissements de soutien. En fonction de l`activité, les principaux incitatifs peuvent être des allégements fiscaux, partiels ou complets, et/ou une déduction/exonération partielle ou complète des revenus tirés de l`activité encouragée. Ces salaires peuvent être imposés par une retenue à la source au taux de 20% si leur séjour en Tunisie ne dépasse pas 6 mois. Dans le cas contraire, ils sont assujettis à la taxation selon le système progressif de taxation des taux. En vertu de la législation fiscale tunisienne, les pertes fiscales sont réparties en deux catégories: pertes d`exploitation et amortissements différés.

Les pertes d`exploitation peuvent être reportées jusqu`à cinq ans, à partir de l`année suivant celle au cours de laquelle elles ont été réservées. L`amortissement différé doit être reporté indéfiniment, à partir de l`année suivant celle au cours de laquelle il a été réservé. Le report des pertes n`est pas autorisé. La provision pour créances douteuses est déductible jusqu`à 50% du revenu imposable (après déduction du revenu non imposable et ajout de frais non déductibles). Un crédit d`impôt étranger est disponible pour les sociétés résidant dans des pays qui ont signé une convention de double imposition avec la Tunisie. les cotisations de bienfaisance sont soit déductibles soit totalement (dans les cas où elles sont accordées notamment à l`État, entreprises d`État, et à l`organisation dédiée à la promotion du handicap), ou à moins de 0,2% des recettes dans d`autres cas. Les sociétés non résidentes qui n`ont pas d`établissement stable en Tunisie, mais qui effectuent des opérations taxables, sont assujetties à la TVA. En conséquence, les clients tunisiens doivent retenir la TVA facturée sur les paiements pour les services fournis par des entités non-résidentes.

Les normes comptables en Tunisie sont préparées par le Conseil national de la comptabilité et édictées par les ordres du ministre des finances.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.